Interview : Frédéric Assemat de Dress-Me.com

Pour l’interview d’acteur du ecommerce du jour , j’ai le plaisir de vous présenter Frédéric Assemat, le fondateur de Dress-Me.com, un site communautaire dédié à la mode. En effet, le site permet de créer et partager des looks, de trouver l’inspiration en découvrant ceux de vos proches ou encore d’inscrit(e)s sur ce service.

Dress-Me.com, c’est un peu le service qui interdira à chacun(e) de répéter la sempiternelle phrase « je n’ai plus rien à me mettre », puisqu’il permet de trouver l’inspiration mode, et donc de recycler les vêtements qu’on a trop vus ensemble en de nouveaux styles plus dans l’air du temps.

Bonjour Frédéric, peux-tu nous raconter ton parcours et ton métier ?

Après une carrière de plus de 12 ans dans des Directions Informatiques de Grands Comptes en tant que chef de projet, je sentais qu’il me manquait qq chose. Je voulais créer, je ne savais pas quoi, mais je voulais créer.
J’ai toujours été fasciné par Internet, et je m’extasiais devant l’esprit startup. Mais il me fallait une idée, un truc qui me porte.

Et un soir, après cette énième phrase prononcée par ma compagne devant un dressing plein à craquer : « Je ne sais pas comment m’habiller demain », j’ai décidé que j’allais résoudre cette peine. Le projet Dress-Me est donc né à ce moment!

Dress-Me.com est un site communautaire où, en amenant le contenu de son dressing, on mélange les pièces de mode pour créer des looks, les faire challenger par la communauté, qui a alors la communauté de les modifier et d’y apporter des améliorations, des ajustements, en passant par exemple par des nouvelles pièces issus de nos partenaires e-commerçants, comme aujourd’hui Brandalley, Zalando, MonShowRoom ou Ben & Fakto.

En gros, nous permettons d’une part de retrouver de la visibilité dans son dressing et de retrouver ses looks facilement jour après jour; et d’autre part de permettre à tout un chacun de devenir Personal Shopper pour les autres!

Notre application iPhone dédiée permet en outre d’avoir en permanence son dressing sur soi ! Elle a été réputée application N°1 dans le SoshBus d’Orange pour les modeuses compulsives ;)
La version 1 est sortie en février 2012 et comptons plus de 1.500 membres.

Quelle est votre offre de service ?

Le concept de Dress-Me permet de mettre en rapport des personnes qui cherchent à se vêtir avec d’autres qui peuvent les aider : que cela soit parce qu’ils sont professionnels de la mode (vente de produits ou pro de l’image), ou parce qu’ils ont un sens inné du look comme souvent les bloggueuses de mode.

Aujourd’hui, nous proposons donc à des catalogues d’e-marchands de pièces de mode d’être indexés dans Dress-Me, et ainsi de permettre à ces pièces d’être mixées avec d’autres dans la composition d’un look.

Ces looks peuvent être créés spontanément par notre communauté, mais aussi par nous, pour figurer sur le mur de looks de Dress-Me ou sur notre blog. L’e-marchand a d’ailleurs toute latitude pour créer des looks et se servir de ces nouvelles images sur son propre site.

Quel est votre modèle économique (si ce n’est pas top secret) ?

Nous travaillons principalement en affiliation avec trois grosses plateformes, donc au pourcentage à la vente ou au lead.

Mais depuis peu, nous essayons de faire entrer des commerçants plus informels, qui ont par contre une marque et du qualitatif à nous proposer, comme Ben & Fakto.

Pour eux, nous avons une offre adaptative, selon que l’intégration de leurs produits dans notre système est complexe à reprendre ou non, si nous devons créer des billets pour eux, des looks…

Quelle est l’erreur la plus fréquente chez les Startupers selon toi ?

Compter sur la viralité pour se faire connaître, que cela soit pour son business comme pour créer son réseau.

La visibilité sur le web est un vrai challenge, et souvent, de bons projets sont enterrés par manque de retours, de flux trop faible.

Je suis toujours très contrarié lorsqu’un utilisateur me dit qu’il adore notre site, mais qu’il nous a trouvé par hasard.

Quel est le meilleur conseil qu’on puisse donner à un porteur de projet web ?

Ne crée pas un concept monstrueux sans avoir validé les premières étapes. Crée une toute petite partie extrêmement bien (dév, design, ergo, incentive…) et teste là. Puis itère… En gros, inspire toi vraiment de la mouvance Lean Startup, elle est le plus adaptée dans cette voie!

Et pour finir, quelle est ta devise ?

« Mais putain, fais-le! »

Je vois beaucoup de startupers lire, s’instruire, aller à des colloques de startups, cogiter… durant des mois et ne jamais rien sortir!

Je suis moi-même parfois dans cet état, où il y a tellement d’infos, de choses intéressantes, de concept et de contre-concept que de se mettre à produire est parfois difficile!

Alors il faut plonger, et il faut le faire tous les jours!

Pour en savoir plus, découvrez cette vidéo expliquant le service :

 

Mathilde


This entry has 0 replies

Comments are closed.